L'asthme allergique

Sommaire

On distingue 4 types d'asthme : l'asthme intrinsèque, l'asthme allergique, l'asthme cardiaque et l'asthme professionnel. Par opposition à l'asthme intrinsèque, l'asthme allergique est déclenché par des allergies à diverses substances.

Lire l'article

L'asthme allergique est le cas le plus fréquent

L'asthme allergique (aussi appelé « extrinsèque ») est de loin le plus fréquent. Il est déclenché, comme son nom l'indique, par une allergie qui entraîne une réaction immunitaire anormale au niveau des poumons. La réaction allergique peut se manifester toute l'année, de façon saisonnière, ou de façon épisodique lors de l'exposition à l'allergène (chat par exemple).

Le plus souvent, l'asthme allergique débute chez l'enfant ou l'adulte jeune (avant 30 ans). Il est moins grave que l'asthme intrinsèque et il peut être limité par la suppression (éviction) des facteurs responsables de l'allergie.

Bon à savoir : l'utilisation d'antibiotiques chez le nourrisson multiplie par deux les risques de voir celui-ci présenter un asthme par la suite. Ce risque est également élevé en cas de recours à des anti-H2 au cours de la petite enfance.

Asthme et allergies

L'asthme allergique survient chez des personnes qui sont sensibles aux allergies (atopiques). Il s'accompagne donc fréquemment d'autres symptômes d'allergie :

Ainsi, 80 % des personnes atteintes d'asthme allergique ont aussi une rhinite allergique et, à l'inverse, 20 % des personnes qui souffrent de rhinite allergique sont asthmatiques.

Tout patient asthmatique doit faire un bilan allergologique dans sa vie. En effet, cela peut modifier la prise en charge que ce soit en termes d’indication de l’immunothérapie, de désensibilisation ou, dans le cas de certains asthmes sévères allergiques, aider au choix de la biothérapie.

Source :recommandations présentées lors du 26e Congrès de pneumologie de langue française (CPLF), Lille, du 21 au 23 janvier 2022.

Asthme allergique : quels sont les allergènes en cause ?

De nombreuses substances, dites « allergènes », peuvent induire un asthme allergique. Voici celles qui sont le plus souvent en cause :

  • pollens, acariens, poils d'animaux ;
  • cafards et moisissures, vernis, colles, peintures qui dégagent des produits chimiques dans la chambre ;
  • literie en laine, en plumes, etc. ;
  • allergènes professionnels (farine, teintures...).

Asthme : enquête allergologique à la recherche de la cause

Parfois, il suffit d'être attentif à vos symptômes pour identifier ce qui déclenche les crises d'asthme (chat, poussière, pollen...). Cependant, il peut être nécessaire de faire des tests pour trouver ce qui cause les allergies. On parle alors d'enquête allergologique.

Le plus souvent, il s'agit de tests cutanés (prick tests). Pour cela, le médecin dépose une goutte d'allergène purifié (acariens, poil de chat, pollens divers...) sur la peau (bras ou dos) en écrivant avec un feutre de quel allergène il s'agit.

Ensuite, à l'aide d'une petite lancette (prick), le médecin fait pénétrer un peu d'allergène dans la peau. S'il y a une allergie, la réaction cutanée (rougeur) apparaît en une dizaine de minutes.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider